La Maison

La Maison

Marest Éditeur publie son premier ouvrage en novembre 2016 : Warhol/Hitchcock, un entretien inédit entre les deux maîtres. La maison poursuit avec deux recueils de textes d’Hitchcock, puis un livre oscillant entre roman et essai : Les dix meilleurs films de tous les temps de Luc Chomarat. Le ton est donné : la maison s’intéresse aux rapports qui unissent littérature et cinéma.

Deux domaines se dessinent alors, l’un consacré aux essais sur le cinéma (récemment : Après la nuit animale de Jonathan Palumbo ou Énigmes, cinéma de Olivier Maillart) et l’autre davantage marqué par la littérature. Ce second domaine implique aussi bien des écrits de réalisateurs que des romans : Aventures de John Boorman (prix du Meilleur livre de cinéma étranger du Syndicat Français de la critique, 2018), le Movie Journal de Jonas Mekas, Brune platine de Séverine Danflous, Un petit chef-d’œuvre de littérature de Luc Chomarat, Je ne sais rien d’elle de Philippe Mezescaze.

 

L’éditeur

Pierre-Julien Marest avait créé une première maison d’édition liée au cinéma en publiant, entre autres, Dark City d’Eddie Muller, José Benazeraf, la caméra irréductible d’Herbert P. Mathese, ou, en coédition avec Rivages, les mémoires de l’acteur légendaire Sterling Hayden : Wanderer. Puis il a œuvré en tant que critique de cinéma.

Marest Éditeur a donc vu le jour en 2016 et publie environ 8 titres par an. Son catalogue ne cesse de s’enrichir et est régulièrement salué par la presse. La maison est aussi soutenue par des partenaires institutionnels (CNL, CNC, etc.). Par ailleurs, elle apporte un soin particulier à la fabrication de ses ouvrages et privilégie le travail avec les librairies, avec lesquelles elle a notamment coorganisé 27 évènements en 2018.

 

Pour en savoir plus, lire :

Entretien de l’éditeur sur le site Un dernier livre avant la fin du monde

Entretien sur remue.net

Portrait de la maison sur Actualitté

Entretien sur Ciaovivalaculture